Dur lendemain d’élection, mais…

Dur lendemain d’élection! Le parti le moins engagé dans la protection de l’environnement forme un gouvernement majoritaire et est en place pour quatre ans. Là où c’est intéressant, c’est que ça appelle à une vigilance et à une mobilisation qui remettront l’engagement citoyen au premier plan. Des projets comme Énergie Est et les forages sur Anticosti ou, il y a plusieurs années, un projet de centrale thermique à Beauharnois et un autre de privatisation d’une partie du parc national du Mont Mégantic pour du développement immobilier ont été abandonnés en raison des fortes pressions citoyennes. Debout!

Québec solidaire a fait élire 10 députés dont quatre à l’extérieur de Montréal, c’est un grand pas. Malgré sa déconfiture, les neuf députés qui restent du parti Québécois sont toutes des personnes de grande valeur, qui ont le coeur et la tête à gauche. Il va falloir que ces deux partis se parlent. Ils partagent trop d’objectifs communs pour ne pas mettre fin à leurs chicanes stériles qui ne servent absolument pas le bien commun. Le poids de l’opposition ne semble pas lourd devant deux partis de droite qui forment le gouvernement et la première opposition. Mais avec un grand mouvement citoyen derrière, la CAQ et le PLQ n’ont qu’à bien se tenir.

 

Une réflexion sur “Dur lendemain d’élection, mais…

  1. jacquesberube dit :

    Salut Jacques,

    Je partage une partie de tes inquiétudes sur la CAQ. Mais je ne crois pas que QS et PQ vont se parler. Et surtout pas s’entendre.

    À mon avis, Le PQ va disparaître comme l’Union nationale et Qs est dans la position du PQ de l’époque. Sauf que le parti ne montera pas tellement plus haut. Surtout, leurs programmes sont à des années lumières. LA gauche ça veut rien dire. QS n’est pas une gauche sociale démocrate, c’est la gauche radicale qui dans l’Histoire, (en France, encore récemment) a toujours chassé à gauche et ne dépasse jamais les 20 % parce que c’est la gauche pure qui trouve toujours un plus pur qui l’épure. Attends que les débats internes à QS commencent. Ceux pourtant sanglants du PQ paraîtront alors inoffensifs.

    Enfin sur un ton plus léger, comme me le faisait remarquer hier un ami auteur : L’usage de la canne a un effet magique sur l’électorat québécois. C’est un sésame. Celle de Lucien Bouchard, celle de Jack Layton et celle de Manon Massé placée bien en vue sur la table de TLMP. Nous aimons les convalescents et les miraculés.

    Je préfère la Cane de Jeanne mais c’est une autre histoire.

    Tu n’as pas perdu ta main d’écriture, mais comme écrivait Kundera de retour en Tchéquie, qui s’inquiétait de voir le capitalisme (sauvage) fondre sur son pays, se vit répondre
    par un ami qui désignait ses enfants « Ils ne reviendront pas à nos idéaux de 1968 (un socialisme humain), ils sont AILLEURS ».

    Amitiés!

    Eudore Belzile, Rimouski

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s