Coups de gueule, élections 2018

Je reprends le stylo pour vous livrer quelques thérapeutiques coups de gueules sur la campagne qui nous mènera aux élections du 1er octobre. N’hésitez pas à partager ce texte — si vous partagez bien sûr mes opinions.

J’ajouterai de courts textes au fur et à mesure qu’avancera la campagne. Ils sont placés du dernier au premier, vous pouvez donc les lire en partant de la fin ou du début, comme vous voulez. Et vos commentaires sont toujours les bienvenus.

Je vous invite aussi à lire — ou à relire — mon article de 2014  Lettre à ma fille, désarroi et désillusion, écrit suite à l’élection du PLQ cette année-là, qui dresse un portrait bien personnel des 35 dernières années dans la politique québécoise.

 

18 septembre

Le parti libéral vous entend!

Dans une nouvelle publicité, des candidats du parti libéral s’adressent aux électeurs. Dominique Anglade promet 300$ par enfant par année (82 cennes par jour…) et sur les soins aux aînés, Gertrude Bourdon dit « On vous entend! ». En cela, elle serait une digne successeure du ministre Barrette; entendre, c’est la faculté de percevoir par l’ouïe, écouter, c’est prêter attention, recueillir des témoignages, des informations… Depuis 15 ans, le parti libéral vous entend!

 

17 septembre

Legault, je ne te donne pas le go!

Je regarde François Legault en entrevue au téléjournal et je réalise que j’ai autant envie de l’avoir comme Premier ministre du Québec que j’avais envie d’avoir Stephen Harper comme PM du Canada…

La CAQ veut rouvrir le Parc national du Mont-Tremblant aux motoneiges.

La CAQ veut reprendre les forages pétroliers et gaziers sur l’Île Anticosti.

François Legault, chef incontesté de la CAQ, s’est toujours dit favorable à la construction du pipe-line Énergie Est qui passait sous le fleuve et 800 cours d’eau du Québec pour exporter à l’étranger le pétrole des sables bitumineux de l’Alberta. Ce projet a été abandonné suite aux nombreuses contestations citoyennes et politiques. Que ferait François Legault s’il était élu ?

4 septembre

Message à Amir Khadir, député retraité de Québec solidaire

Bonjour Monsieur Amir,
Juste quelques mots pour vous dire que j’ai beaucoup apprécié vos observations sur la campagne dans le Devoir de ce matin. Quand vous dites : « [Le parti] doit concentrer ses efforts dans les comtés où il a des chances de faire des bons scores sinon de surprendre, — et moi j’en vois au moins une dizaine si n’est pas une quinzaine — […] plutôt que de s’éparpiller à travers le Québec
Je sais que QS a refusé de faire des alliances avec le PQ et je comprends bien cette position. Mais en tant que parti de gauche, QS devrait faire ce qu’il faut pour empêcher que des gens véritablement de gauche qui sont toujours au sein du PQ soient battus par des CAQ. Je pense bien sûr (et vous le savez déjà) à Jean-Martin Aussant et Véronique Hivon, dans Pointe-aux-Trembles et Joliette, mais aussi au candidat du PQ dans St-Jérôme que je ne connais pas, mais on est ici dans la dynamique contraire, c’est-à-dire empêcher l’élection d’un apôtre de la droite comme Youri Chassin! Dans ces trois comtés, QS est à 7, 8 ou 10% dans les intentions de vote et n’a donc aucune chance de l’emporter, mais ce pourcentage est juste assez élevé pour avoir un impact réel sur l’élection : un caquiste ou un péquiste (de gauche). De même, dans des comtés comme Laurier-Dorion, Maurice-Richard où le PQ n’a aucune chance alors que QS pourrait l’emporter, le PQ devrait favoriser l’élection du candidat solidaire. Même dans Taschereau, où la lutte est très serrée, le PQ, qui est 3e, pourrait — devrait — aider à ce qu’une personne de la valeur de Catherine Dorion soit élue.
Maintenant, comment faire cela sans qu’il y ait d’alliance formelle? Bonne question! Les candidats en 3e place font une campagne moins présente? Ils recommandent à ceux qui les appuient de faire un choix qui aidera la circonscription à avoir le ou la meilleur-e député parmi les candidats qui ont de réelles possibilités d’élection.
Bien sûr, il y a la fameuse question du 15 % de vote qui permet un remboursement des dépenses du candidat. Mais on est ici dans une question financière qui ne devrait même pas valoir quand on parle d’intérêt supérieur de la nation.
Chose certaine, le Québec sera toujours mieux avec plus de députés QS et plus de péquistes de gauche que de caquistes et de libéraux. Et si la tendance actuelle vers la droite (que ce soit la CAQ ou le PLQ blanc bonnet-bonnet blanc) ne peut pas être inversée, des stratégies d’élection de QS et du PQ pourraient donner un gouvernement minoritaire où les partis qui ont peu de candidats ont une force réelle qu’on appelle la balance du pouvoir.
Merci de m’avoir lu, bonne journée.

 

31 août

Opportunisme crasse à Pointe-aux-Trembles 

L’élection dans Pointe-aux-Trembles est du genre à écœurer les gens, les jeunes particulièrement, du processus même de voter. Une véritable caricature de démocratie. La candidate de la CAQ est Chantal Rouleau, qui a été élue en novembre dernier mairesse d’arrondissement avec ce qui reste de l’équipe Coderre. Aujourd’hui, elle dit aux gens : « vous m’avez élue mairesse il y a 10 mois, mais finalement, j’ai peut-être plus envie d’être député! Si je gagne, je démissionnerai de la mairie et vous paierez pour une autre élection et je serai votre député. Mais si je perds, je resterai votre mairesse ».  L’opportunisme le plus crasse! Aucune éthique, aucun respect, une seule conviction : être élue au poste qui lui donnera le plus de pouvoir, celui qui servira le mieux son image.

Mairesse d’arrondissement, pffff, de la petite bière, député, c’est bien mieux! Déjà en 2013, Chantal Rouleau avait quitté le parti Vision Montréal pour qui elle avait été élue en 2010, pour se joindre à l’Équipe Coderre, qui pointait alors dans les sondages en vue de l’élection municipale de 2014… Vous avez dit opportuniste ?

C’est Jean-Martin Aussant qui est actuellement deuxième dans Pointe-aux-Trembles, environ 3 points derrière « la mairesse », selon les sondages. Et Québec solidaire ferme la marche avec environ 10% des intentions de vote. Sans parler ici d’alliance, ce dont QS ne veut rien savoir, les militants devraient faire une démarche personnelle pour contrer cette mascarade de démocratie. Et ceux qui désertent un parti ou un autre et ont choisi la CAQ pour « avoir du changement » devraient aussi se questionner sur cette candidate opportuniste. Est-ce vraiment ce genre de changement qu’ils veulent?

2 réflexions sur “Coups de gueule, élections 2018

  1. Mario Bélanger dit :

    Parlant du maire Coderre, la rumeur dit qu’il veut se représenter à la mairie de Montréal… Il s’ennuie…

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s